Retour d’expérience avec des cannes adaptées

La fin de saison approche

Le fin de saison étant proche je peux faire un retour sur l’utilisation des cannes et du float adaptés qui m’ont été mis à disposition par Hervé Charpenel et Pierre Souplet pour les cannes et Grégoire Juglaret en collaboration avec David Bernadou pour le float ( sans compter le nombre de personnes qui ont œuvrés pour l’adaptation du siège adapté ).Un grand merci également à Laurent Checko pour la partie moulinet et tout ce qu’il faut pour les garnir correctement .

Par où commencer tellement cette année 2015 a été pour moi une renaissance côté pêche.

Mes sessions les plus longues ont été faites sur mon pontoon JMC qui a été adapté avec l’aide de l’association handicap passion pêche, depuis mon accident je n’avais jamais pêché 8 h non stop car physiquement cela m’est impossible avec du matériel de série.

Hervé et Pierre m’ont contacté afin de connaitre mes besoins, nous sommes donc partis sur des cannes très courtes avec des talons très courts également. Pourquoi ? ayant tenté de tester des longues sessions avec des cannes de série cela n’a pas été du tout possible, en effet mon dos devait travailler énormément car ne pouvant pas redresser la canne à la simple force du bras je le faisait avec le dos , après avoir eu 25 fractures à ce niveau je vous laisse imaginer que j’ai vite laissé tomber.

Le fait d’avoir des talons court cela me permet de travailler le moulinet de la main gauche , tenir la canne de la main droite et avec la gauche pousser le moulinet pour redresser la canne , la manivelle prend cher je poste une vidéo courte sur laquelle vous verrez l’utilité de la main gauche dans ce cas de figure ainsi que ma façon de lancer.

Vidéo disponible sur ma page facebbok

Avec les cannes de Hervé je pêche léger et j’ai également une canne un peu plus lourdes pour le brochet , Pierre quant à lui m’a adapté une canne pour la verticale car je ne peux pas lancer de trop gros leurres , la combinaison des deux méthodes me permet de palier à toutes les situations une grand merci à vous deux

Il est assez difficile de l’expliquer , pour faire simple je n’ai aucune gêne à ce niveau je vais vous expliquer : une voiture m’a roulé sur le dos , j’ai eu 25 fractures au niveau du dos et tout le système nerveux du bras arraché suite à ça mon bras étant entièrement mort j’ai eu des greffes de nerfs et des transfert de tendons .Mon bras tiens désormais avec une équerre métallique attaché sur l’omoplate seul mes doigts fonctionnent et encore la main ne se retourne pas .Je parle de fin de saison car pour moi le froid est rès dur à gérer car ma main se paralyse très régulièrement avec le froid .

J’ai bien essayé le casting mais la main ne se retournant pas c’est très compliqué , le fait d’avoir des talons courts me permet donc de garder le bras le long du corps ce qui ne force donc pas sur cette fameuse équerre.

J’ai passé l’année 2015 à gérer cette nouvelle façon de pêcher et je peux vous dire que c’est inimaginable le bonheur que toutes ces personnes m’ont apporté.Je ne vous remercierai jamais assez 2015 se termine à moi 2016 .

Je vais participer à mon 1 er concours du bord à l’open de Paris chose qui m’était impossible depuis 11 ans .Je ferais bien sûr un retour d’expérience .

Epreuve du GN circuit float de Mortagne sur sèvres

Me voilà revenu d’une épreuve très compliquée sur le plan technique.

Les rivières vendéennes sont très particulières à pêcher mais vous apportent beaucoup en enseignement.

J’ai pourtant tout essayé mais après avoir pris le temps d’observer les pêcheurs qui connaissent plus ou moins ce type de plan d’eau je me suis aperçu que j’étais bien loin du compte en matière de technique.Il faut vraiment attaquer les bordures et quand je dis les bordures c’est carrément dans les arbres .

Cette petite leçon de technique me sera j’espère bénéfique pour la saison 2016.

Je tiens à faire un petit clin d’œil aux organisateurs du Gardon Mortagnais pour leur accueil et félicitations au podium.

Bravo David Himbert pour cette 1 ère place grandement méritée .

20150905_085619 FB_IMG_1441564265578 FB_IMG_1441564287096 FB_IMG_1441573047589 received_10205772053248724

3 ème manche qualificative sur Le Lay.

Dimanche 7 Juin 3 ème manche  qualificative sur Le Lay.

00h30 me voilà parti pour 400 kilomètres en direction du fleuve Le Lay .La voiture chargée depuis la veille je ne tenais plus.

4h45 : arrivé sur place me voilà donc au bord de l’eau , étant un peu en avance je décide de faire une petite sieste.

7h00 : arrivée des  1ers compétiteurs, on commence à monter le matos .Je tiens d’ailleurs à tous les remercier pour leur aide au montage.

Se suit le briefing puis la mise à l’eau pour laquelle je serais aussi aidé de tous. C’est ce que j’aime dans la pêche, la solidarité afin que tout le monde puisse prendre du plaisir.

Une fois à l’eau une grand question se pose dois-je aller vers le barrage en amont ou celui en aval ?

Je ne connais ni le lieu ni la pêche en fleuve , je découvre donc ce milieu particulier mais vraiment magnifique.

je décide donc de remonter ce fleuve immense sur la longueur mais juste en largeur.

Lors de cette remontée je découvre différents postes de pêche : roseaux, nénuphars , 2m50 de fond 60 cm de fond , du vent, pas de vent , du soleil, pas de soleil enfin tout y passe sauf la pluie.

Pour les leurres la même chose tout y passe souple comme dur mais de petite taille vu les postes.

La j’ai vraiment compris et apprécié le fait d’avoir des cannes adaptées.C’est tout simplement génial car je peux lancer dans toutes les positions contrairement aux cannes de série.

Des talons très court et des puissances de cannes diverses m’ont permis d’aborder tous ces postes aussi différents les uns des autres.

Une précision de lancer et un confort de pêche que je n’avais jamais retrouvé depuis mon accident.

la pêche a été productive sur le barrage en aval donc je ferais comme grand nombre de pêcheur en amont  « capot ».

Je reviens bredouille en poisson mais pas en expérience car tous ces postes différents m’ont beaucoup appris.

J’ai apprivoisé également tout le matériel et j’ai passé un formidable moment de bonheur grâce à tout ça et là je pense que ça vaut tous les poissons du jour.

je tiens à remercier les compétiteurs et organisateurs pour le coup de main aussi bien au montage qu’à la mise à l’eau.

Un grand merci à Hervé Charpenel pour ses cannes  : http://www.salmonidesevenements.fr/

Merci à Pierre Souplet également pour ses cannes : http://louarn-custom-rods.com/

Merci à l’association handicap passion pêche qui me permet de vivre ce grand rêve: http://www.handicap-passion-peche.org/

Un grand merci à tous ceux qui œuvrent pour cette association et pour la réalisation de notre projet concernant le GN .

Première participation au GN CARNA sur les lacs de la forêt d’orient.

Bonjour , me voilà rentré de la 1 ère manche du GN CARNASSIER sur les lacs de la forêt d’orient.

Vendredi 22 mai : Ludovic arrive chez moi après plus de 4 heures de route avec tout le matériel dans la voiture.Le temps d’adaptation du matériel ayant demandé un peu plus de temps que prévu j’ai pris réception de celui-ci la veille de la 1 ère manche.Il vaut mieux attendre et avoir du matériel adéquat que de le vouloir de suite et se mettre en situation délicate.

Après avoir fait le point sur le matos direction la table car après tout ça ,plus mon anniversaire nous nous devions de trinquer pour tous ces événements.(on peut rêver pire comme cadeau ) .

Samedi 23 Mai : 4 heures du matin  en route pour la forêt d’orient.Ludovic  ,a femme et  son fils m’ont accompagné , les revoilà parti pour deux heures de route.

Arrivé sur place plusieurs compétiteurs étaient déjà en train de gonfler les floats, le stress monte un peu.

Sur le parking ce qui est assez rigolo c’est que les personnes déjà sur place viennent me dire « bonjour Laurent » en effet avec mon matériel tout le monde m’a reconnu.Là j’ai tout de suite été à l’aise car leur accueil a été vraiment agréable et chaleureux , ça fait plaisir.

Pendant que Ludovic continue à m’aider de monter le matériel je pars au briefing.En effet nous prenons connaissance du matériel au bord de l’eau.Il m’a fallu gérer le montage , la prise en main du matériel , ma participation, et un mode de pêche inconnu encore pour moi .Au moment de partir un bon coup de stress supplémentaire fait monter la pression.Un soucis de connexion au niveau de la batterie m’empêche de partir en même temps que tout le monde.A ce moment là un commissaire vient nous voir pour nous proposer son aide qui me sera extrêmement précieuse et me permettra de partir en toute sécurité.Un grand merci à cette personne que se reconnaitra j’espère car je n’ai pas réussi à avoir son nom.

Le temps d’arriver sur les spots 1 heure environ est déjà passée.La pêche avait déjà commencée pour certains, pour moi j’avais un peu de mal à trouver mes repères.Il fallait gérer la dérive , le vent, la pêche , ne pas gêner les autres compétiteurs etc olala mais comment penser à pêcher avec tout ça . Ce que j’ai trouvé très très sympa c’est l’attitude des autres pêcheurs vis à vis de moi , chaque personne qui passait près de moi me demandait si ça se passait bien.

Je commence enfin à maitriser mon matériel qu’il faut déjà rendre les feuilles de score aux commissaires, que le temps passe vite à la pêche.

Pour cette journée avec tous ces événements et nouveautés à gérer il m’a été très difficile de pouvoir pêcher à 100%.

La pêche était de plus très difficile pour tout le monde , 11 pêcheurs sur 40 font du poisson.

Nous voilà de retour sur le plancher des vaches avec aucun poisson de touché mais une très bonne expérience tout de même, ce n’est pas évident de tout gérer en une fois .

On remballe le tout , une bonne douche puis je partage mes 1 ères impressions avec Ludovic avec un bilan plutôt positif pour moi .

Direction un très bon repas bien mérité et bien consistant , merci aux  organisateurs c’était très bon

Dimanche 24 Mai : On remet le couvert   mais ce coup-ci  je connais mieux mon matériel, mes cannes, mes leurres, mon sondeur mon moteur oulala ça en fait des choses tout ça.

Une personne que je me permet de citer Sébastien DELABOS m’a vu passer énormément de temps à gérer les dérives la veille.En effet pendant que je gère le moteur ma main est prise et ne me permet pas de pêcher .Il se propose donc de me prêter des palmes afin de gérer cette dérive et là en effet ça change tout je peux enfin me consacrer à ma pêche.

La pêche étant tout aussi difficile pour tous que la veille il faut donc chercher le poisson et vu la taille du plan d’eau ce n’est pas chose facile.

Les bordures ne donnant rien je décide donc de partir pleine eau et reprendre les bases.La je touche enfin mon 1 er poisson , du coup une chose de plus a découvrir, c’est à dire travailler le poisson assis, le mettre à l’épuisette, le décrocher; le présenter aux commissaires et le remettre à l’eau dans de bonnes conditions.Ben la pour le coup c’est sport .Je met donc beaucoup de temps pour effectuer ces opérations en toute sécurité.

Les  commissaires après avoir mesuré le poisson m’annoncent 70.1 cm pour une maille à 65 et là j’ai le cœur qui s’emballe.C’est pour moi la cerise sur le gâteau.Ils me demandent si je veux faire une photo , vu ma difficulté à tenir le poisson correctement à 2 mains et l’ayant déjà pas mal fatigué je préfère dire non et le laisser repartir dans son élément.

Une dizaine de minute après boum j’en repique un que je finis par décrocher , ça fait parti du jeu .

Il est déjà 15 heures et on doit rendre nos feuilles de score aux commissaires.Mon bonheur a été complet à ce moment car ma feuille rendue n’est pas vierge.

Me voilà de retour sur la plage , sans ma feuille, là Ludovic me demande comment c’est passée cette journée.La dérive , la gestion du moteur etc comme la veille , je lui annonce en avoir décroché un puis je lui annonce 70.1 je vous laisse imaginer son sourire et le mien.Nous étions tous les deux sur un petit nuage.

Après avoir tout rangé nous voilà parti pour une énorme buffet organisé pour les compétiteurs , un grand merci .

Puis viens l’affichage des résultats que je ne veux pas aller lire car je préfère attendre le résultat de vive voix.

Au moment d’annoncer le 10 ème je pensais entendre mon nom et bien non, puis viens le 9 ème , le 8ème , olala puis le 7 ème on appelle Laurent , quelle ne fût pas ma surprise.J’étais sur un petit nuage.

Bilan donc très positif pour moi , le samedi m’a permis de trouver ma position sur le pontoon et ma façon de lancer d’une main et de pêcher sans gêner non plus les autres et le dimanche une fois tout ça calé j’ai pû pêcher normalement sans douleurs ni contraintes bloquantes.

Félicitations au trio de tête .

Je tiens donc à adresser tous mes remerciements à :

Tous les organisateurs qui me permettent de participer

La gentillesse des compétiteurs

David Crazydog pour tout la partie électronique et électrique

Grégoire Juglaret pour la partie pontoon et matériel

Pierre SOUPLET et Hervé CHARPENEL pour les cannes

Bertrand pour mon support de bras adapté sur mon siège

Célia LEMITRE pour ma jolie garde robe 😉 ainsi que les fishing plurielles pour leur soutien

Ludovic DELACOUR et tous les membres bienfaiteurs de l’association sans qui ce projet n’aurait pas pu aboutir

Et je suis sûr que j’en oubli j’espère que vous ne m’en voudrez pas

En tous cas il m’est difficile d’expliquer le bonheur que vous avez pu me procurer.

Merci à tous du fond du coeur

Quelques photos souvenir

P1060148P1060142 P1060143P1060141

P1060056 FB_IMG_1432582526378 FB_IMG_1432501542874 FB_IMG_1432501521449 FB_IMG_1432501514256 FB_IMG_1432501505194 P1060161 P1060214 P1060247 P1060271 P1060301

La pêche pour tous